« Ce je ne sais quoi des étés bretons qui est mélancolique, on ne sait comment le dire, c’est un composé où entrent mille choses (…). Ce sont des impressions de tranquillité, d’apaisement, que m’apporte ce pays; c’est aussi une aspiration vers un repos plus complet sous la mousse, au pied des chapelles qui sont dans les bois. »

Pierre Loti, Mon frère Yves

Ma bretagne : Aujourd’hui seuls mes souvenirs y vivent encore. Mes séjours annuels en terre bretonne prolongent mon enfance, me ressourcent et m’apaisent. Un territoire si persistant à mon esprit – le lieu quotidien de mes rêves – qu’il était nécessaire de l’inscrire sur la pellicule photographique. Une série réalisée lors de balades estivales, seule, en famille, sans jamais quitter la mer des yeux. Réalisées à l’Holga, un appareil jouet, les photographies tentent de questionner la frontière entre souvenir et réalité. Portée par le vent incarne le regard de cette petite fille qui jouait des heures sur la plage … devenue aujourd’hui une adulte rêveuse.